jeudi 3 septembre 2009

Ti Too - 23ans – Castelnaudary – Stage de Théâtre – Edward Bond – « Les Enfants » - Théâtre – Marqué Par le Dragon - MPLD

Imaginez un verre en cristal que vous bousculeriez par maladresse.

Une sèche inspiration précèderait la chute, et un silence éternel suivrait l'explosion.

Ce jour-là mon état de fatigue avancé avait accru ma sensibilité.


Une poignée de jeunes entre seize et dix-huit ans (parmi beaucoup d'autre) avaient préparé pendant quelques minutes seulement une scène de la pièce "Les Enfants" d'Edwzard Bond.

Le rythme de la scène s'accentua sur un acte violent traumatisant, pour immédiatement s'immobiliser quelques secondes dans le silence.


La profondeur de ce silence arrêta mon cœur.

Ti Too - 23ans – Castelnaudary – Stage de Théâtre – Edward Bond – « Les Enfants » - Théâtre – MPLD

mercredi 13 mai 2009

Définition de l'Art de Muriel Barbery - L'Élégance du Hérisson - Marqués par le Dragon - MPLD

Deux approches de l'Art trouvées dans L'élégance du hérisson, de Muriel Barbery, chez Gallimard par Béatrice.

A propos du pas des femmes japonaises dans les films d'Ozu

"Mais lorsque les femmes japonaises brisent de leurs pas hachés le puissant déploiement du mouvement naturel et alors que nous devrions éprouver le tourment qui s'empare de l'âme au spectacle de la nature outragée, il se produit au contraire en nous une étrange félicité, comme si la rupture produisait l'extase et le grain de sable la beauté. Dans cette offense faite au rythme sacré de la vie, dans cette marche contrariée, dans l'excellence née de la contrainte, nous tenons un paradigme de l'Art.
Alors, propulsé hors d'une nature qui le voudrait continu, devenant par sa discontinuité même à la fois renégat et remarquable, le mouvement advient à la création esthétique.
Car l'Art, c'est la vie, mais sur un autre rythme."

A propos des natures mortes

"La convoitise humaine! Nous ne pouvons cesser de désirer et cela même nous magnifie et nous tue. Le désir! Il nous porte et nous crucifie, en nous conduisant chaque jour au champ de bataille où nous avons perdu la veille mais qui, dans le soleil, nous semble à nouveau un terrain de conquêtes, nous fait bâtir, alors que nous mourrons demain, des empires voués à devenir poussière, comme si le savoir que nous avons de leur chute prochaine n'importait pas à la soif de les édifier maintenant, nous insuffle la ressource de vouloir encore ce que nous ne pouvons posséder et nous jette au petit matin sur l'herbe jonchée de cadavres, nous pourvoyant jusqu'à notre mort en projets sitôt accomplis et sitôt renaissants. Mais il est si exténuant de désirer sans cesse...
(...)
Alors la nature morte, parce qu'elle figure une beauté qui parle à notre désir mais est accouchée de celui d'un autre, parce qu'elle convient à notre plaisir sans entrer dans aucun de nos plans, parce qu'elle se donne à nous sans l'effort que nous la désirions, incarne-t-elle la quintessence de l'Art, cette certitude de l'intemporel. Dans la scène muette, sans vie ni mouvement, s'incarne un temps excepté de projets, une perfection arrachée à la durée et à sa lasse avidité - un plaisir sans désir, une existence sans durée, une beauté sans volonté.
Car l'Art, c'est l'émotion sans le désir."

mardi 12 mai 2009

Festival Dissidence au Théâtre du Soleil - Marqués par le Dragon - MPLD


Définition [modifier]

La dissidence caractérise une action ou un état. Elle peut donc être manifeste, se traduire par des actes, mais elle peut être également un mode de vie ou de pensée plus intérieur qu'extérieur. Les expressions « vivre en dissidence », « entrer en dissidence » renvoient à une philosophie de la vie, à un engagement total d'un individu ou d'un groupe qui assume toutes les conséquences matérielles et spirituelles de ses choix. La dissidence est bien une attitude qui n'est pas nécessairement dirigée contre quelque chose, mais qui implique un désaccord ou une distance prise avec un pouvoir ou une autorité politique. Elle n'entre pas forcément en conflit direct, elle s'écarte, elle cherche d'autres voies et d'autres espaces de légitimité. Le terme « dissidence » se distingue par là des termes contestation et opposition, qui indiquent une confrontation au sein même du système politique en vigueur.Dans les régimes totalitaires, les dissidents ont été soumis à des harcèlements, à des interdictions professionnelles. Ils ont été condamnés lors de faux procès à des assignations à résidence (Andreï Sakharov), de longs emprisonnements dans les camps de travail (Alexandre Soljenitsyne) ou exécutés (Maccarthisme).

Définition trouvée sur wikipédia.

Voilà pourquoi, il faut venir au Théâtre du Soleil ce dimanche 17 mai. C'est toute la journée et nous y serons. Le programme semble très intéressant et le Théâtre du Soleil est un des hauts lieux de "dissidence" artistique en France.

Et Que Les Dragons soient avec Nous ! ;-)

Définition de Raúl Ruiz - Marqués par le Dragon - MPLD

Nous ouvrons une page définition...

Pour essayer d'ouvrir une réflexion sur ce qu'est l'Art et comment définir "marque" que certaines oeuvres laissent sur nous, indélébile.

les vôtres sont les bienvenues, ainsi que celles glanées ici ou là, sur internet, à la radio...

La première nous a été envoyé par Esther J. Elle est de Raúl Ruiz sur le Cinéma :

"Pourquoi les films qui nous sont nécessaires sont ceux qu’on ne peut résumer ? Les oeuvres d'art sont des déclencheurs de rêves, des brouilleurs d’évidences, des fragments visibles de l’invisible."
Raùl Ruiz.

J'en profite pour vous dire que le lundi 25 mai aura lieu, au Théâtre de la Bastille à Paris, une soirée en présence de Raúl Ruiz : « Dans le cinéma actuel, il y a trop de lumière. Il est temps de revenir aux ombres » où il reviendra sur l’histoire du cinéma, en examinant sur quelle définition, l’opposition entre « l’œuvre d’art » et le « divertissement », s’est fondée. Que signifie l’évolution du montage ? Est-on voué à ne plus apprécier que ce que l’on reconnaît ?

C'est à 20h au Théâtre de la Bastille à Paris et l'Entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Réservations au 01 43 57 42 14
Théâtre de la Bastille - 76, rue de la Roquette - 75011 PARIS

BIEN SÛR ON ATTEND VOS RÉACTIONS ! ET VOS DÉFINITIONS.

Et que Les Dragons soient avec vous ! ;-)

dimanche 10 mai 2009

Flo - 30 ans - Martigues - Obludarium - Les Frères Forman - Théâtre, cirque, marionnette - Marqués par le dragon - MPLD

Le mois dernier, je suis allée voir le Spectacle Obludarium des frères Forman, annoncé comme un spectacle de marionnette des pays de l'est sous chapiteau... Ce soir-là la magie et la poésie m'ont emportée dans un monde au croisement des univers de Kusturica, de Fellini et des freaks des vieux cirques surannés. Un monde spectaculaire, drôle et touchant, où chaque personnage, magnifique, porte sa part de monstruosité. Les artistes aux talents multiples m'ont époustouflée. Ce spectacle était plein de trouvailles, d'hommages et de ce je ne sais quoi qui donne envie de faire partie de la troupe... Je n'aurais jamais pensé qu'un numéro d'écuyère sans cheval m'emporte aussi loin, que l'on puisse mourir lorsque le coeur de sa bien aimée est blessée, qu'une sirène puisse transmettre une telle émotion, qu'un homme fort soit si tendre... Si j'aurais pu, mais ils l'ont si bien fait vivre sous nos yeux pleins d'étoiles et de larmes... Leurs marionnettes humaines nous ont tendrement manipulés et ont su toucher la corde sensible. Merci le dragon.

Flo - 30 ans - Martigues - Obludarium - Les Frères Forman - Théâtre, cirque, marionnette - Marquée par le dragon - MPLD

jeudi 7 mai 2009

Audrey Joanne - 23 ans - Temple Vadakkunatha, Kerala (Inde du Sud) – Ramayana –Kuttiyattam -Théâtre - Marqués par le dragon - MPLD

Première nuit de Kuttiyattam au Temple de Thrissur.

Est-ce le lieu, l'émotion, l'hypnotisme méditatif crée par la grande lampe à huile qui éclaire la scène, ce théâtre ancestral joué au moment présent, le jeu des acteurs et leurs psalmodies, les rythmes répétitifs des percussions et des cymbales ? Il se dégage de la scène une magie sensorielle. Les mouvements lents, des yeux, des mains, du corps entier, les expressions du visage, sont d'une précision, d'une subtilité que je n'avais encore jamais vue. Les percussions, fidèles, suivent l'acteur dans chacun de ses actes. Et vice-versa, le lien qui les unit est si symbiotique qu'on ne saurait dire qui du percussionniste ou de l'acteur a commencé le premier. Sur scène un extrait du « Ramayana » : Rama, d'abord seul, puis Soorpanakha, la démone qui a pris sa forme de Lalitha (très belle jeune fille) pour mieux le séduire. L'actrice a l'air d'une toute jeune adolescente, pourtant la force de son jeu me stupéfie. (...)
Cinq heure du matin, la nuit se termine, et je garde en moi, cette traversée magique dans le temps. Comme si j'avais, cette nuit, touché un instant d'éternité.

Audrey Joanne - 23 ans - Temple Vadakkunatha, Kerala (Inde du Sud) – Ramayana –Kuttiyattam -Théâtre - Marquée par le dragon - MPLD

mercredi 6 mai 2009

Une page de témoignages dédiée à Pierre Etaix, cinéaste dont les films sont en danger de disparition

Chers Marqués par le Dragon,

A 80 ans, Pierre Etaix, clown, dessinateur et cinéaste ne peut plus montrer ses films !!

Ses cinq longs métrages (dont quatre co-écrits avec Jean-Claude Carrière)sont aujourd'hui totalement invisibles, victimes d'un imbroglio juridique scandaleux qui prive les auteurs de leurs droits et interdit toute diffusion (même gratuite)de leurs films.

Alors, si vous souhaitez comprendre les raisons de ce rapt culturel et signer la pétition pour la ressortie des films de Pierre Etaix :

Pétition en ligne pour La Sauvegarde des Films de Pierre Etaix

et si vous faites partie de ceux qui ont eu la chance d'avoir vu ses films ou ses spectacles et qu'ils vous ont marqués, vos

témoignages pour Pierre Etaix peuvent être précieux.


La pétition sera remise à Madame Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication, le 10 mai 2009 pour l'ouverture du Festival de Cannes.

Par avance, merci de votre aide.

Et Que le Dragon soit avec Vous.

mardi 5 mai 2009

Alexandre F - 9 ans - Maison - Mon Oncle - Pierre Etaix - Beaux Arts - Marqués par le Dragon - MPLD

TÉMOIGNAGE AUDIO : 0977195607 (Répondeur SKYPE -prix appel local)






Alexandre F - 9 ans - Maison - Mon Oncle - Pierre Etaix - Beaux Arts - Marqués par le Dragon - MPLD

lundi 4 mai 2009

Audrey Joanne - 35 ans - chez moi - Textes et textes Etaix - Pierre Etaix - Littérature - Marquée par le Dragon - MPLD

Jusqu'à il y a peu, je ne connaissais Pierre Etaix que de nom. Jusqu'à ce qu'une pétition titille ma curiosité et me fasse découvrir l'horrible situation dans laquelle il se trouvait. Ses films, je ne les ai jamais vu, mais je compte bien les voir ! Car, je viens de lire son dernier livre : « Textes et textes Etaix »; Un recueil fin et savoureux, d'un humour subtil, taillé dans la meilleure plume. Un humour absurde et décalé dont je suis fan. Un humour qui se fait rare. Un humour que j'ai tout de suite lu à haute voix pour ne pas le garder dans ma tête et profiter de son écho. Penser que l'on pourrait perdre à jamais l'empreinte inscrite dans la pellicule de cet acteur que j'imagine, aussi fin que son humour ? Non cela ne se peut pas.

Audrey Joanne - 35 ans - chez moi - Textes et textes Etaix - Pierre Etaix - Littérature - Marquée par le Dragon - MPLD

Laura T.- 20 ans- Chapiteau du J4- Le Cirque Plume- Plic Ploc- Cirque- Marqués par le Dragon- MPLD


Avant ce spectacle là, le cirque avait pour moi le nom de Pinder, il offrait des tigres, des costumes dorés, des clowns qui s’en prennent plein la gueule, Hahaha, Hohoho, Hihihi, ça ne m’amusait guère.

Puis vint ce chapiteau, sur les quais du Vieux Port… Plic Ploc comme ça, il était apparu, m’offrant une bulle de rêve que je ne veux plus quitter. De quoi est fait ce rêve ? De musique, douce ou burlesque, d’ombres, de plic, de lumières, de rythmes, de ploc, de rebonds. Et d’hommes, et de femmes, que j’aime. Ils sont légers, voltigeants. Ils incarnent la douceur, mais aussi la folie, le jeu, le risque. Ils sont aériens. Complices, ils se font confiance, et moi j’ai envie de leur faire confiance aussi. Tout semble soudainement possible.

Laura T.- 20 ans- Chapiteau du J4- Le Cirque Plume- Plic Ploc- Cirque- Marqués par le Dragon- MPLD

dimanche 3 mai 2009

Olivier D. – 11 ans – Cinéma à Paris – Yoyo – Pierre Etaix – Marqué par le Dragon - MPLD

Quand j’ai vu « Yoyo » je devais avoir dix ou onze ans je crois. C'était au cinéma à Paris, à sa sortie. Je me souviens de la musique : « mi-sol mi-sol ré do-ré-mi sol-ré-do » etc. J'étais tout fier de la jouer sur mon harmonica. Oui, c'était à Paris. Je me souviens des gags du rouge à lèvre, du public qui applaudit et qui se fait braquer par les allemands, du début, de tant d'images. Je me souviens d'une mise en scène aussi précise que celle d'un Llyod, aussi inventive que celle d'un Keaton, d'une histoire touchante, pudique et de cette interprétation bouleversante… ah que j'aimerai le revoir ce film au delà des "souvenirs-écrans" !

Olivier D. – 11 ans – Cinéma à Paris – Yoyo – Pierre Etaix – Marqué par le Dragon - MPLD

Olivier Douville - Soutien à l'oeuvre de Pierre Etaix - Marqués par le Dragon - MPLD

Pourquoi aujourd'hui exiger que l'œuvre de Pierre Etaix soit visible et
accessible à chacun et ce, régulièrement ? L'on n'en finirait pas d'énumérer
les raisons. Quelle amertume de voir des monuments d'intelligence et de
grâce de précision et de poésie noyés dans les eaux glacés des imbroglios
juridiques et des calculs économiques !

Exiger aujourd'hui que cette œuvre soit rendue à ses publics présents et à
venir n'est pas une lubie ou une prétention. C'est un principe.

Olivier Douville, Psychanalyste & Anthropologue.

Audition N°5 - Le Directeur du Ciel prétend qu'il pourrait être représentant du dragon... - Marqués par le Dragon - MPLD

jeudi 30 avril 2009

Johanna J. – 20 ans – Maison – Pierre Etaix – Cinéma & Documentaire – Marqués par le Dragon - MPLD

Je n'ai pas vu les films de Pierre Etaix, par contre, à la téloche, sur FR3, je me souviens d’une émission sur lui. C'était un portrait bien brossé, accompagné de bribes de films, courts-métrages et interviews. Un des courts-métrages montré était centré sur le voyage en lit, sur une route, de deux amoureux ; j'en ai adoré l'expressionnisme.
On nous disait aussi que Pierre Etaix avait influencé pas mal de comiques de renom, à commencer par Les Monty Python (et en particulier Terry Jones).
Ce portrait m'a fait découvrir en tout cas un homme d’une poésie tendre et burlesque. Depuis ce jour, j'ai toujours rêvé d'avoir l'occasion de voir ses oeuvres en vrai et je ne comprenais pas pourquoi, je n'en voyais pas l'ombre.C’est par le groupe "sauvez les films de Pierre Etaix" sur Facebook que j'ai enfin saisi qu'il s'agissait d'un problème de procès qui se passe mal et ça me fend le coeur.

J’avais 20 ans et j’ai été vraiment marquée par ce qu’on m’a montrée de ce Monsieur. Aujourd’hui j’en ai 40 et je n’ai toujours pas pu voir les films de Pierre Etaix. Alors je vais signer la pétition !

Johanna J. – 20 ans – Maison – Pierre Etaix – Cinéma & Documentaire – Marquée par le Dragon - MPLD

Jean-Claude Carrière - 26 ans - Pierre Etaix - Cinéma - Marqué par le Dragon - MPLD

Pierre Étaix pratique à la perfection les coussinets de la princesse. Il a débuté comme spécialiste.
Il fabrique des rébus portables, des devinettes de collection, des énigmes lavables.
Il connaît les techniques du pastelazo, du slapstick, de la chute libre, du un-deux-trois, du double-take et de la passe-passe.
Il est Grand Chevalier d’Illusion.
Il sait jouer du petit biniou, du grand biniou, de la muscade et de la bretelle comique.
Il connaît le chant et le contre-chant. Il est titulaire des Neuf Cornemuses.
Il est l’auteur du proverbe arabe: « Si tu fais une chose, fais-en une autre. »
Il a dit également: « Je manque de chance. Si je devenais célèbre, personne ne le saurait. »
Il est membre du Comité des ignorants de Source Sûre.
Il sait danser le clochedevant, le cloche-derrière, le flip-flap, le tourneretourne, les pas-perdus, les dix-neuf-sous, le quatre-mains, le vous trouvez- ça-drôle. Il a une préférence pour la giroise.
Acrobate diplômé, il place une perche sur son menton et grimpe le long de cette perche. En même temps, il fait des films comiques. Il connaît les techniques du rendu, du modelé, de la chromie, de la moritone, du chapiteau, de la piste magnétique, du nagra, du tanagra, du brigadier, du dix-kilos, de la vieille voltige et du grand orchestre de chambre.
Il chante, il mime, il saute, il jongle, il téléphone, il conduit sa voiture.
Quand il ne pleure pas, il lui arrive d’être très gai. Il attend la fin du monde, comme nous tous. Il ne voudrait pas rater ça. C’est un terrestre extra. S’il n’existait pas, il s’inventerait.
Une question s’est posée récemment: s’est-il escamoté lui-même? Il en serait parfaitement capable, soit par inadvertance, soit par habileté suprême. En tout cas, ses films ont disparu, comme aspiré dans quelque maelström par des forces incontrôlables. Impossible de le retrouver, même dans les coulisses, après le spectacle. Est-ce grande illusion, voltige juridique, acrobaties de haute volée financière, est-ce manipulation experte, appuyée par des collaborateurs invisibles ?
Est-ce un tour à ce jour inconnu? Quelque chose que Pierre Étaix ne connaissait pas? Cela paraît inconcevable, si multiples sont ses antennes. Et pourtant… Peut-être ignorait-il, car il est quelquefois candide, que des zones obscures nous entourent, menaçantes, des gouffres où tout savoir-faire devient inutile, où la légèreté et la grâce s’abîment et où nous en arrivons — c’est un comble! —à perdre toute envie de rire.

Jean-Claude Carrière - 26 ans - Pierre Etaix - Cinéma - Marqué par le Dragon - MPLD

Ces messages sont nous ont été transmis par Alain Jomier de l'Association "Il Etaix une fois" qui participe à l'encadrement de la pétition pour la sauvegarde des Films de Pierre Etaix (NDLR)

Jerry Lewis - 68 ans - Pierre Etaix - Cinéma - Marqués par le Dragon - MPLD

Deux fois dans ma vie, j'ai compris ce qu'était le génie : la première fois, en regardant la définition du mot dans le dictionnaire, et la seconde fois, en rencontrant Pierre Etaix.
[...]
Mon orgueil, à moi, c'est d'être son ami. Sa poignée de main chaleureuse,la douceur de son regard, de son sourire, voilà ce qui fait briller cette amitié depuis tant d'années. Rien ne peut se comparer à mon respect et à mon admiration pour lui, pour cette magie si rare qui n'a su apparaître qu'à travers lui.

I am proud to know you, my friend.

Jerry Lewis - 68 ans - Pierre Etaix - Cinéma - Marqué par le Dragon - MPLD

Ces messages sont nous ont été transmis par Alain Jomier de l'Association "Il Etaix une fois" qui participe à l'encadrement de la pétition pour la sauvegarde des Films de Pierre Etaix (NDLR)

Yutsenko - Réaction à la chronique des MPLD dans le Monde du 13 avril - Marqués par le Dragon - MPLD

mercredi 29 avril 2009

Didier L – 18 ans – Pierre Etaix – Cinéma – Marqué par le Dragon - MPLD

J’ai vu les films de Pierre Etaix et je voudrai que nos enfants puissent les voir, les priver de ces films c'est les priver d'oeuvres comiques burlesques pleine de poésie et de naïveté, les films d'un grand enfant au coeur énorme qui débordent d'émotion. Un peu comme si les Américains rayaient Buster Keaton de leur patrimoine culturel...!!!

Didier L – 18 ans – Pierre Etaix – Cinéma – Marqué par le Dragon - MPLD

Rebecca B – 20 ans – Grand Hangar – Le Groupe Merci – Théâtre – Marqués par le Dragon - MPLD

J'ai 20 ans dans quelques jours. Mon amie K. me dit que pour mon cadeau d'anniversaire, il va falloir que nous prenions l'avion pour aller à Toulouse. Elle s'est occupée de tout. Navette, avion, voiture, le coeur de Toulouse, une bière et ... vers 21h, je me trouve devant l'entrée d'une vaste salle. On me donne un petit trépied et on me souhaite une bonne ballade. Je passe le lourd rideau noir qui masque la salle.. et là.. Dans ce grand hangar, des cercueils partout. Noirs, séparés de petites allées où je peux aller en décidant moi-même de mon chemin. Je suis perdue un peu inquiète et puis je m'avance. Dans chacun des cercueils il y a un comédien ou une comédienne.Je m'assois près de l'un d'eux et mon voyage commence. Je ne suis plus dans une salle de spectacle. Je suis dans un cimetière. Et là, à voix feutrée les morts se racontent à moi. L'idiote du village me raconte sa vie et son trépas. Penchée au-dessus d'elle j'écoute de tout mon corps son morceau de vie. Et puis je me promène parmi les autres endormis de ce village, écoutant ragots et engueulades d'un cercueil à l'autre. Tout à coup se dressent les poilus morts à la guerre qui, en coeur dans le fond de la salle, nous crient leur épopée et Verdun. Et puis Joséphine si vieille qui se promène comme nous dans le cimetière parce que la mort l'a oubliée. Je pleure, je ris, je suis fascinée. Je retourne près de celui qui est persuadé qu'il n'est pas mort et que tous essayent de convaincre, je me rassois près de l'idiote qui me redis "bonjour, bonjour je suis l'idiote du village".

Pour mes vingt ans, moi qui suis en école de théâtre, qui veux devenir comédienne, je me retrouve face à l'écriture la plus mordante et la plus tendre qu'il m'a été d'entendre, celle de Patrick Kermann. Merci à Solange Oswald et à tous ses Acteurs. Qu'ils me pardonnent, leurs noms m'échappent. Il y avait Etienne oui, lui je me souviens parce que c’était l'idiote du village. Les plus grands acteurs que j'ai rencontrés, fins, puissants, précis, intelligents drôles et cruels. Et puis la fête après le spectacle.

J'ai 20 ans, il est minuit, je suis ravie.

Rebecca B – 20 ans – Grand Hangar – Le Groupe Merci – Théâtre – Marquée par le Dragon - MPLD

Flo - 30 ans - Kinuta - Zeami - Alexandre Ferran - Théâtre – Marqués par le Dragon - MPLD

La marque du dragon certainement la plus profonde enfouie au fond de moi et qui me remue les entrailles encore si souvent est celle d'une rencontre avec une femme. Une femme que j'ai écoutée, regardée, sentie aussi en moi, dans ma chair, dans mon sang, dans mon âme. Une âme blessée, meurtrie, fière et belle. Cette personne si belle, c'était Kinuta et avec elle, c'est aussi d'autres belles âmes et belles personnes qui m'ont posé la marque du dragon: Zeami, mais surtout Alex, et encore Elise, Jeanne, Béa, André... cette rencontre m'a changée et même si je la sens loin de moi parfois, Kinuta rejaillit toujours, à un moment où je ne l'attend pas. Elle fait partie de moi, pour longtemps. Elle gronde dans mes tripes quand je suis faible, lâche, elle me redonne le goût de me battre, de vivre l'instant présent, pleinement, tellement pleinement.

Flo - 30 ans - Kinuta - Zeami - Alexandre Ferran - Théâtre – Marquée par le Dragon - MPLD

lundi 27 avril 2009

Roma D.- 20 ans- Beth Gibbons- Musique- Marqués par le Dragon- MPLD

Roma.D

Je n’en étais pas à mon premier concert, ni a mes premières émotions causées par la musique. Cette fois c’était le dernier samedi soir d’un mois de juin, une grande étendue d’herbe avec deux scènes et des milliers de personnes, plus quelques amis. La saison de festivals entrait dans le vif du sujet, la nuit tombait sur le site lorsque Beth Gibbons monta sur scène. Ce nom ne m’était pas inconnu, chanteuse de Portishead, je ne connaissais cependant pas ses projets en son nom propre. La reconnaissance de Portishead semblait un gage de qualité, mais aussi un risque de désillusion.

Il devait être dans les environs de 20h30 lorsque le vrombissement de la foule et des basses me fit ouvrir les yeux. Allongé un peu à l’écart, en hauteur, mais en bonne position pour voir le concert, prêt à découvrir ce qui m’était inconnu. Le son emplit l’hippodrome, faisant frétiller les cages à miel et me donnant un frisson dans le dos. Sur scène quelques musiciens et Beth Gibbons, la clope à la main, plutôt renfermée, semblant presque fébrile. Des images de ce concert, je n’en garde finalement que très peu puisque j’ai dû fermer les yeux la majorité du temps. Ce dont je me souviens ce sont des morceaux qui vous transpercent et vous font vibrer au plus profond de vous et surtout une atmosphère. En dehors du temps et de l’agitation liée à un festival. Nous étions des milliers hypnotisés par cette femme, qui semblait presque écorchée vive, dans une ambiance parfois très sombre, presque pesante, elle n’interprétait pas ses compositions, elle revivait chacun de ses textes pour nous transmettre une émotion. Une heure de concert en dehors du temps, une heure à la fin de laquelle tout le monde semble se réveiller, sortir d’un moment de communion, presque comme si l’on ressentait l’inertie de la planète qui recommence à tourner.

Roma D.- 20 ans- Beth Gibbons- Musique- Marqués par le Dragon- MPLD

Arthur Terrier – 19 ans – Yoyo – Pierre Etaix – Cinéma - Marqué par le Dragon - MPLD

Je me souviens doucement de mes premiers films burlesques ; étudiant dans le cinéma, de nombreuses oeuvres m'ont été montrées. Mais c'est très tôt, qu’un cinéma m’a touché en particulier. Keaton dans "One Week" tentant vainement de construire une maison. Lloyd flirtant avec une jeune fille avant de chuter sur le trottoir. Chaplin accompagné d'un jeune enfant… C’était le burlesque! Tant de folie et de poésie à la fois, des clowns tristes à foison, un véritable cirque urbain ! La France avait son clown aussi, celui qui dansait, tapant ses mésaventures de ses pieds avec cette musique qui l'enveloppe encore. On a tous besoin d’un clown, Pierre Etaix tendait à nous montrer que le rire est salvateur. Imaginez un homme ruiné, désespéré, un ancien milliardaire au bout du rouleau, et qui arrive à retrouver la force de combattre grâce a des clowns ? Grâce au rire, au sourire ? Ce film, c'était « Yoyo » de Pierre Etaix, un film qui nous rappelle qu'on peut toujours sourire. Merci Monsieur Etaix.

Arthur Terrier – 19 ans – Yoyo – Pierre Etaix – Cinéma - Marqué par le Dragon - MPLD

dimanche 26 avril 2009

Chatterley - 22 ans - Pierre Etaix - Cinéma - Marqués par le Dragon - MPLD

Chatterley

J'étais jeune, et mes souvenirs sont maintenant vagues...

Il reste dans mes souvenirs une musique d'images pleine d'une douce poésie, des plans comme des chorégraphies porteuses d'esprit, d'une écriture critique et légère, pleine de grâce... Avec en plus le don du rire. Une transmission sensible des pas de danse des humains qui se déplacent en dehors des autoroutes ou des tapis roulants.

J'ai aussi le souvenir d'une rencontre heureuse avec un autre de ses films qui transmettait cette désagréable lecture que j'avais du pouvoir astucieux de la société de récupérer des élans que nous avions ouverts en 68 via la consommation. Les publicistes, ces rapaces des trouvailles qui les rabattent et les avilissent.

J'aimerai revoir, Le soupirant... Yoyo.. Rupture. Pierre Etaix est l'un des dragons qui a marqué ma prairie des sourires et mes sous-bois de réflexions poétiques.

Chatterley - 22 ans - Pierre Etaix - Cinéma - Marquée par le Dragon - MPLD

samedi 25 avril 2009

Caroline L. – 3/4 ans – Maison – La Famille Souris - Kazuo Iwamura – Littérature enfant – Marqués par le dragon - MPLD

Caroline L.

Peut-être que mes premiers dragons ont en fait été des souris, celles de Kazuo Iwamura dont je connaissais le moindre mot avant même de savoir lire. Ou peut-être étaient-ce des grenouilles, celles de Steve Waring qui me croassaient dans les oreilles, semblant former des phrases étranges... Qu'en sais-je encore aujourd'hui ? Si l’on peut considérer la cuisine comme de l'art, alors le cake au raisin de ma maman - à défaut d'être une madeleine - m'a au moins marqué autant qu'une oeuvre d'art, dragonnement bon !

Caroline L. – 3/4 ans – Maison – La Famille Souris - Kazuo Iwamura – Littérature enfant – Marquée par le dragon - MPLD

Juste pour dire que évidemment, la cuisine peut être un art, mais nous ne prendrons que les témoignages de très grande cuisine professionnelle. ;-)

mardi 21 avril 2009

Audition N° 2(remasterisée) - Toy Story 3 - Sur le tournage du troisième opus - Marqués par le Dragon - MPLD



Une version 2 de l'audition. Avec le texte à peu près compréhensible.
N'oubliez pas d'envoyer votre participation au groupe de lamarquedudragon sur Dailymotion.

May The Dragon Be With Us.

Toy Story 3 - Secrets de Tournage - MPLD
par Mercutio44

Cliquez pour raconter vos "Histoires d'Art"